La Rose parfumée

La Rose parfumée

la rose parfumée

L’essence de joie et beauté, j’offre à chaque voyageur.
Je suis une rose parfumée, chaque pétale porte le nom du Seigneur.
Libre comme le vent, mon esprit vole à travers les frontières crées par l’homme,
Les sables mouvants et les rives instables des puissantes rivières.
L’artiste en moi admire les souples mouvements de la noire panthère ;
L’oie sauvage blanche comme la neige m’apporte les nouvelles des lacs lointains.
Dans un œil bridé je découvre la splendeur ancienne des danseuses de la court.
La beauté apaisante des statues de cuivre mat élève mon âme.
Un rayon de lumière fait briller le charbon et l’opale également. Lire la suite

Les Bénédictions de la Mère Divine

la Mère benit la terre

Oubliant le passé et les cauchemars
La terre sourit et pleure de joie
Aux pieds bénis de la Mère Divine

The angel friendDans le silence de notre âme nous pouvons entendre Ses conseils

hppg001

La main guérisseuse pleine de compassion de la Mère Divine

hppg001

Redemption

Rédemption

Benediction

 La Grâce divine rentre dans la vie des hommes 
Comme la suprême Benediction.
C'est le cadeau de la Mère pour Ses enfants.
*****
Peintures et textes Niranjan Guha Roy

J’écoute à travers les ages

J’écoute à travers les ages, les millénaires muets,
Loin, loin au-delà des corridors, des mythes et des légendes.
Je sens le cœur du Temps bourdonnant de vie,
J’entends des sanglots qui déchirent l’âme, des lamentations,
De cruelles séparations, pillages, meurtres, espoirs brisés,
Ruine, inanition, revanche, haine et traîtrise.
Les aperçus de clair de lune, le rire joyeux
Et le tintement des cloches d’argent
Entraient si rarement dans le féroce drame de pourpre
Que les Voyants du passé dans leur aveuglement
Délaissaient l’espoir et abandonnaient la pauvre terre
A un destin apparemment funeste. Lire la suite

l’avenir de l’homme

L’homme a surmonté le monde avec son intelligence mais la puissance de l’âme est infiniment supérieure au mental le plis brillant.
Les nouveaux êtres établiront la vraie paix et l’harmonie dans le monde, ils irradieront une présence divine, manifesteront le pouvoir de vérité ainsi tout ce qui est faux et pervers disparaitra graduellement de la terre.
Ils sont des amis fiables et ne convoitent ni richesses ni biens.
Même l’homme le plus vil porte le Seigneur dans le centre de son cœur secret.
Les gens connaissent rarement une paix et un bonheur durables, ils sont constamment harassés par une multitude de soucis et par l’insécurité.
La lumière supramentale présente dans l’atmosphère de la terre mais invisible éclairera l’homme de l’intérieur et libérera les éléments psychiques dans sa nature.

****

Inconnue de lui, une grande Divinité veille sur la vie de l’homme. Elle habite son cœur mystique et attend l’heure propice en silence. L’homme physique périssable porte en lui son vrai moi divin immortel. Au fur et à mesure que son moi, son âme intérieure immortelle grandit, la paroi entre son être physique animal fruste et la Divinité secrète s’amincit et la lumière intérieure commence à inonder sa vie. Il n’est plus tout le temps un jouet, un bateau en dérive hors contrôle. L’éternité envahit son existence entière, l’homme naturel animal, le penseur, le rêveur, l’idéaliste impuissant, les ailes cassées, coupées, subit une métamorphose longue, difficile et progressive mais ravissante. Les horizons qui l’enfermaient dans cet univers matériel s’évanouissent en le projetant dans une immensité de félicité lumineuse. L’animal primordial meurt lentement et renaît comme un dieu, un serviteur fidèle, puissant, joyeux, soumis à la Divinité suprême. Tout l’être devient un seul bloc, monolithique, mû par une seule volonté. Une harmonie céleste enlève toute dissonance, crée une concordance sublime.

L’homme divin naissant toujours paisible, son regard toujours fixé sur le Divin, prend la place qui lui est destinée dans la Symphonie universelle dirigée par la Mère. L’homme n’est pas condamné à perpétuité, il est un dieu en germe.

********

Niranjan Guha Roy