Au-delà de l’humanité

La Conscience supramentale établie dans l’atmosphère de la terre non seulement créera une race divine douée d’une conscience nouvelle infiniment supérieure à la conscience mentale, mais au cours du temps, formera un nouveau corps bien différent du corps humain. Aucune spiritualité, aucune religion n’a proposé de développer un nouveau corps divin libre de toute animalité et possédant des capacités occultes exceptionnelles hors de la portée des hommes. Au fur et à mesure que l’homme devient conscient du Divin, il trouve son corps animal en contradiction totale avec sa conscience divine croissante. Ce corps humain d’origine animale créé pour l’homme a toujours été méprisé et rejeté par toutes les disciplines spirituelles. Peut-être est-ce le Bouddha qui avait senti cette contradiction, cette fragilité, cette non permanence tellement douloureuses, ridicules, qu’il nous a proposé le Nirvana comme solution pour éviter cette disgrâce. Jusqu’à présent la fuite est considérée comme l’accomplissement de tout effort spirituel, justement parce qu’on ne connaissait pas un pouvoir spirituel qui pouvait transformer ce corps humain animal. C’est un fait que lorsqu’on a une conscience spirituelle élevée, ce corps animal non transformable paraît dégoûtant, méprisable, inacceptable. Alors si nous voulons la vie divine sur terre, il est impératif que nous trouvions un moyen radical, souverain soit pour transformer ce corps animal en un corps divin, soit pour matérialiser un nouveau corps. En fait, la Divinité dans notre âme et notre psyché sont peut-être l’ébauche de notre nouveau corps qui grandit de jour en jour pareil à un papillon dans le corps de la chenille. Au fur et à mesure que la Conscience supramentale se déversera dans ce moule du corps, une transformation, une matérialisation d’un nouveau corps se produiront progressivement au-dedans. En tout cas, sans la descente croissante de la Conscience supramentale dans le corps, aucune transformation n’est possible. Seul un don de soi intégral de tout notre être à la Mère Divine et à Sa force supramentale peut créer en nous, au dedans de nous, le nouvel être divin, l’être supramental en formation. Mettons-nous au travail.
****

niranjan Guha Roy
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.