Conseils au Pèlerin

Conseils au Pèlerin du chemin ensoleillé

hppg001

Les pèlerins vont à Bénarès pour se libérer des souillures dans le Gange et ainsi se libérer des péchés mortels et de la chaîne des naissances infernales qui nous lient à la terre douloureuse, agonisante.

O toi, pèlerin du Grand Chemin ensoleillé, tu n’a pas besoin d’aller à Bénarès ni à aucun autre lieu sacré pour te libérer de la souffrance et des ténèbres qui dominent la terre.
Recueille toi dans ton âme divine et plonge dans l’océan de Félicité éternelle, infinie.
A l’instant même toute la souffrance, la douleur et l’agonie chroniques de la vie humaine sur terre se dissoudront dans cet Océan sans borne de béatitude divine, éternelle.
Tu en sortiras purifié, régénéré, libéré à jamais de tout esclavage au karma et aux pouvoirs limités, obscurs qui gouvernent la terre et qui perpétuent ses blessures profondes.

O pèlerin, comme on se baigne tous les jours pour laver son corps, de même arrange-toi, à une heure propice, pour te plonger dans l’Eternité toujours présente, sans passé ni avenir, dans l’océan de félicité qui transforme la poussière de la terre en or céleste.
Peu à peu, le souvenir même de la souffrance effroyable sur terre sera totalement effacé, comme on efface avec une éponge les écritures surannées sur le tableau.

O pèlerin, tu peux négliger tous les autres devoirs les plus pressants, même les plus sacrés, mais n’oublie jamais de prendre ton bain, ta plongée dans l’océan infini éternel du mystère insondable, délicieux du Suprême.
Peu à peu tu réaliseras que cette eau bénite de l’océan n’est rien d’autre que le coeur infini d’amour guérisseur, apaisant, libérateur de la Mère Divine.
Chaque plongée deviendrait désormais l’étreinte tendre, chaleureuse, pleine de douceur de la Mère Divine merveilleuse.
Chaque forme, chaque visage, chaque oeil, chaque bouche deviennent une fenêtre ouverte sur le Mystère infini de douceur irrésistible : l’océan de félicité sans borne.

Maintenant n’importe où tu plonges ton regard, tu rencontres toujours, partout, la même douceur, le même amour souriant .
Il n’y a personne d’autre, nulle part, il n’y a plus rien que le sourire et la douceur de la Mère Divine mystérieuse, proche, au dedans, insaisissable, infinie qui dépasse tous les horizons.
Cette terre même a disparu comme un vieux cauchemar oublié découvrant l’Éternité, l’existence divine.

O pèlerin, il faudra te plonger encore et encore pendant longtemps pour que cette merveilleuse incroyable Réalité devienne normale, sans surprise comme l’est ta respiration ou le battement de ton cœur.
O pèlerin bienheureux, quand tu auras l’accès facile, à volonté, à la cour intérieure de la Mère Souveraine, alors à tes frères et sœurs qui se préparent pour ce long pèlerinage à Bénarès, tu pourras proposer le voyage intérieur ce Haut Lieu de ravissement perpétuel, ininterrompu

OM Douce Mère saranam mama – OM Sri Aurobindo saranam mama

Niranjan Guha roy