Être conscient du Divin

Chaque fois que nous pensons à la Mère et à Sri Aurobindo nous sommes en contact avec la Source, avec le plus haut état de conscience. Cet état est bien au-delà de notre plus sublime idéal éthique et moral.
Une conscience de lumière et de joie absolues supporte toute la création depuis le monde des dieux jusqu’au régions les plus noires de l’inconscience. Substance de chaque chose pourtant inviolable, inaltérable, à jamais pure. C’est la Mère de tous les mondes, de tous les êtres, les portant tous dans Son sein avec un amour égal, menant tous vers la réalisation divine. Notre mental peut difficilement concevoir une telle Divinité suprême. Nous pouvons tout au plus penser au bien et au mal, divin ou non divin, bon ou cruel .Cela vient de notre limitation notre incapacité à saisir l’essence de la conscience divine. Nous devons progresser vers le Divin en rejetant ce que nous savons comme non divin, non vrai, jusque çà ce que nous atteignons le sommet. C’est seulement quand nous sommes arrivés là que nous devenons conscient qu’il y a encore un autre sommet à escalader, peut être toujours ainsi. Le Divin qui est tout, contient tout, substance de tout, chérit tout doit nécessairement avoir une conscience autre que notre conscience limitée qui se demande comment le Divin peut tolérer les diables, les démons et les êtres des ténèbres. Juste comme un chien ne voit pas la sculpture et la beauté dans la pierre, il est certain que nous aussi sommes congénitalement incapables de voir la réalité divine en tout et partout ;
A moins qu’un nouvel éveil ne vienne à nous, nous errons aveuglement, sans espoir en quête d’une solution ultime. Nous devons trouver le Divin, notre Divin, autant que nous pouvons saisir Son mystère. C’est le premier pas indispensable. Puis nous devons le suivre sur le chemin de vérité, bonté et beauté et lui permettre d’imprégner notre conscience obscure avec Son amour pouvoir et joie. Une fois que nous L’avons laissé pénétrer dans notre vie, c’est lui qui fera le travail de transformation dans Sa sagesse absolue et à sa propre allure.
Nous ne pourrons jamais devenir meilleur sans l’intervention divine. Alors quand Il décide d’intervenir dans notre vie, notre destinée qui est l’ascension vers le haut est irrévocablement sanctionnée aussi difficile et long que le voyage nous paraisse qui est d‘atteindre le Divin qui est tout indivisible et éternel
Être conscient de rien d‘autre que du Divin à jamais est notre destin et but.

*******

Niranjan Guha Roy- 1984