Feu Propice

Feu Propice

Kali, Kali, Mahakali, Agnimayi, Kanchankali, Jayakali,
Feu propice, porte bonheur, Tu relies mes milles existences
Par un seul souvenir.

Histoire de la Création éternelle contenue dans un grain de sel,
Dans une poudre d’or, dans le pollen d’une fleur…
On presse un petit bouton quelque part
Et tout de suite s’allume tous les coins de l’Univers. !
Une boucle de cheveux retrouvée
Dévoile la Haute Prêtresse qui mène la danse.
Derrière la vaste symphonie divine sans fin ni commencement,
On entend un seul leitmotiv, une note harmonique, inexprimable.
Chaque caillou, chaque fleur, chaque âme, chaque étoile,
Chaque instant porte la signature de l’Habitant unique, immortel.

O Feu lumineux, Tu es au commencement, à la fin et au milieu.
Tu es présent partout, tantôt sans masque ni voile, facilement reconnu,
Mais souvent sous un déguisement lourd, difficile à percer.

O Feu resplendissant, incendie inassouvi,
Dévorante matrice de la création !
O Feu, Conquérant sans violence, avance,
Transfigure tout sur Ton passage.

****

Niranjan Guha Roy 1993

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.