Il y a quelques grands moments dans la vie.

Niranjan Guha Roy- Septembre 1983

Il y a quelques grands moments dans la vie.

Un tel moment est quand nous prenons conscience de notre impuissance et de l’insignifiance de notre vie, et du fait que nous ne sommes absolument rien, rien. À peine connaît il son lendemain, le moment suivant. Il n’y a aucune certitude de quoi que ce soit : richesse, position, relations, pouvoir, santé. Rien n’est certain. Tout peut arriver à tout moment. Le sens de stabilité est une illusion. Nos idéaux, nos espoirs et rêves semblent aussi peu solides qu’un mirage dans un désert. Il n’y a rien sur quoi s’appuyer. Toutes les routes semblent mener à nulle part. Nos petites vies ressemblent aux petites étincelles d’une flamme, mortes à peine nées. Pourtant quelque chose dans nous s’écrie « Mon rêve n’est pas un mensonge, il y a la vie, il y a l’espoir. » Nous sommes impuissants, mais le monde continue. D’une boule de feu cette terre est devenue un globe paisible recouvert de terre, d’eau et de verdure. La vie a fleuri, des oiseaux, les animaux et les hommes ont apparu et qui sait ce qui doit encore venir. Derrière la fureur sauvage de notre vie agitée il y a un vaste plan, un mystère qui se déploie lentement dans le temps. L’homme pense qu’il est le roi de la terre, mais oublie qu’il est aussi un produit de l’argile de même que le ver. Il est juste une fleur parmi beaucoup d’autres fleurs dans l’immense jardin de la nature. Encore est il favorisé car il peut contempler le Mystère qui entoure sa naissance et la naissance du monde et les étoiles et l’univers. Pénétrera-t-il jamais dans le Mystère ? Quel est cet univers ? Où va-t-il ? Qu’est ce qui l’anime et lui donne une direction ?

Un jour il tombe par hasard sur une porte cachée pas loin, mais profondément enfouie dans son propre être. Il devient muet d’étonnement. Ses espoirs et rêves sont vrais dans leur essence. Il se rend compte qu’ils ont été déformés dans le prisme de son petit mental. Il a découpé le vaste mouvement symphonique éternel en petites particules microscopiques. Il a pris une partie infime du drame et pensant que c’était le tout, il a laissé de coté l’immensité. Il a la clef à tous les problèmes de vie profondément en lui. Mais tant que nous sommes attachés au petit lac de notre village nous ne pouvons pas comprendre la mer ou naviguer sur l’océan. Si nous osons, si nous aimons l’aventure, si nous acceptons volontairement de briser tous les liens, alors la fontaine éternelle de vie peut jaillir des profondeurs du cœur mystique en nous. À moins que nous ne prenions conscience du tout, l’infini, la totalité, nous ne pourrons jamais trouver une sortie au chaos et confusion, à notre lutte vaine stérile pour un sursis, une solution. Quand nous touchons la fontaine cachée, le destin inexorable perd son masque et nous sommes en Présence du Musicien Suprême, l’incarnation de la beauté et l’harmonie, Celui qui seul est infiniment, éternellement dans chaque visage et forme au repos et en mouvement, la Symphonie infinie, incommensurable de révélation de Lui-même à jamais accomplie.

****

L’Explorateur
Il a déployé ses ailes tel un grand oiseau ‘L’Explorateur”
Il a largué définitivement toutes les amarres qui le rattachait au rivage des hommes.
Sans se retourner, il file avec ardeur droit devant à la découverte de nouveaux horizons, une autre dimension, un nouveau monde, un monde divin

Les Vents Alizés

Nous naviguons vers les rivages, les étranges et beaux paysages,
Traînés par nos rêves rosés, poussés par les vents alizés.
Haleine des Océanides, ces voiliers, nos âmes avides
Quittent les anciens continents, et filent en avant, fort gaiement.
La nuit, la pluie et les naufrages ne font qu’augmenter leur courage,
Traînés par nos rêves rosés, poussés par les vents alizés.
Et sur les ailes de la tempête, loin de la petite planète,
Vers le Port au-delà du Temps, nous avançons allégrement.
Nous naviguons vers les rivages, les étranges et beaux paysages,
Traînés par nos rêves rosés poussés par les vents alizés.
************
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.