L’âme courageuse

L’âme courageuse

Très souvent il y a une bataille incessante entre notre aspiration la plus profonde et notre être extérieur. Parfois cela devient une bataille de vie et de mort car l’issue est très sérieuse, c’est dire que si notre âme est victorieuse alors il y aura certainement un changement radical dans notre vie. Mais les forces établies lors de l’évolution résistent fortement à cette émergence de l’âme. Il y a seulement une manière, ne pas avoir peur. Nous devons nous débarrasser de toutes les bonnes suggestions de la sagesse humaine, toutes les suggestions de la conscience humaine collective et juste plonger avec tout notre courage dans le Divin. Il y a des forces universelles très puissantes qui gouvernent l’humanité par les formes les plus élevées de l’éthique, la morale et par les religions. Elles nous empêchent d’approcher l’Éternel, l’Un qui est tout et pourtant au-delà de tout. Mais ces forces aussi sont des formes de l’Éternel, elles sont là pour mesurer notre force, examiner la sincérité de notre aspiration, tester notre mental, vital et corps, voir s’ils pourraient supporter la descente de la Divinité. On peut dire qu’ils trempent l’acier pour forger l’épée de Dieu, les cordes d’acier de la  harpe divine.
Une âme qui est destinée embrasse toutes les difficultés pour augmenter sa connaissance et sa capacité. Celui qui choisit un chemin facile et confortable n’arrivera nulle part, ni à rien. Quand l’âme est consciente elle choisit automatiquement des aventures audacieuses, dangereuses et qui semblent impossibles. Ne demandons pas un sentier trop facile pour nous ou pour les autres si nous leur voulons réellement du bien. Le petit nombre d’âmes sélectionnées par la nature même de leur loi intérieure devront passer par le baptême du feu, devront faire face à de nombreuses épreuves et en sortir victorieux. S‘ils ratent ou plutôt s’ils tombent ils devront se relever encore et encore jusqu’à ce qu’ils puissent passer par les portes gardés par les anges tout puissants qui choisissent les réceptacles vraiment prêts pour contenir le feu mystique, le pouvoir et la lumière de la Conscience Divine .
Sri Aurobindo répète les mots des Upanisads « l’âme ne peut pas être gagnée par les faibles »

****

Niranjan Guha Roy  1979

Peinture Amita Guha Roy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.