La Mère mystérieuse


Qui es Tu, O Mère mystérieuse, éternelle, unique?
Mon âme avec une faible bougie sonde les visages des statues des divinités
Dans la galerie sans fin de la montagne pour T’identifier dans un vain effort,
Pour crier victoire -enfin je L’ai trouvée C’est Elle, c’est Elle.
Mais jusqu’à ce jour aucun visage ne m’a satisfait, ma soif de La rencontrer brule
Comme un lent feu délicieux, et pourtant je ne La cherche pas
Je sens Ses bras si forts se refermer autour de mon âme avec une douceur insoutenable.
Le feu brule encore plus. Je suis enseveli dans la félicité de Son mystère.
Elle m’appelle et je cours partout où je rencontre Son regard.
Les statues de la galerie de la montagne me sourient avec des milieux d’yeux.
*****
Poème Niranjan Guha Roy
Illustration Christine Alkov
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.