La musique peut devenir une prière de l’âme

La Musique

Pour moi, la musique est une prière de l’âme.
Le violon est la voix de l’âme, la forme la plus intense d’aspiration personnelle, une âme, chantant pour le Divin de la part de tous. Le Piano est le galop de mille sabots jouant et courant dans un jeu de tumulte joyeux et faisant des cercles déchaînés dans une émeute de joie sans contrainte. L’orgue étire l’ âme à l’Infini et devient la voix de tous les êtres vivants, de toute l’humanité où le passé et l’avenir et le présent se mélangent, où mains dans la main nous chantons et marchons ensemble à la gloire de la Mère Divine et du Seigneur Avec l’orgue, on n’existe plus. L’orgue devient l’essor, la voix puissante, extraordinaire, océanique de la terre elle-même avec ses tourments, son angoisse, sa lutte, son aspiration flambante, sa paix et sérénité devant le visage de l’Infini, en présence de l’Éternel, il y a alors un sens d’accomplissement, chacun est inclus, chacun a une voix dans cette prière puissante. Le violon est l’expression personnelle intense, le piano est le champ vaste, ouvert, libre, joyeux, turbulent de la vie, l’orgue est l’aspiration cosmique et les larges sentiers magnifiques pour les divinités secrètes de transformation qui sont invitées à descendre dans la vie angoissée, étroite, incertaine et sombre d’humanité. L’orgue appelle le Ciel en bas.
J’entends un chœur, chœur céleste de voix fascinantes, puissantes. Ma musique en ce moment n’est qu’une pale réflexion de ce que je perçois et entends avec une oreille intérieure
La musique quand accordée à l’Éternité peut magiquement transformer et faire fleurir l’âme encore endormie en un instant. Elle peut briser le sceau de l’avenir inconnu et incertain et nous révéler notre destin divin, noble et inévitable. Les grands maîtres musiciens étaient de grandes âmes, les incarnations de la Divinité de beauté et harmonie. A travers la musique nous pouvons sentir Sa merveilleuse Présence, prendre conscience de son mystère insondable d’amour et harmonie en un instant, ce qui par le processus de discipline pourraient prendre des années à réaliser.
Écouter de la musique la plus élevée est une vraie méditation.

Peintures Niranjan Guha Roy

La descente de la Mère
L’Organiste
Joie -Allegria
La Mère et Sri Aurobindo viennent chercher l’âme du violoniste (Dernière peinture 2005)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.