Le moyen de sortir de la souffrance

Toute notre souffrance vient du fait que nous sommes incapables d’absorber, d’amortir, d’encaisser de supporter les coups qu’on reçoit tous les jours dans la vie. De plus nous sommes incapables de vivre en harmonie avec le monde et avec nous même. Nous sommes constitués de parties différentes tels grands pianos très mal accordés. C’est vrai pour la plupart des êtres humains. Il y a de rares exceptions. On peut facilement imaginer la qualité sonore du concert de ces pianos mal accordés. Les êtres qui ne supportent pas une telle musique qui écorchent leur sensibilité souvent évitent le contact avec les autres êtres humains et la société. Ils deviennent des solitaires vivant seuls dans les montagnes, les déserts, les îles, les endroits isolés. Ce sont des chercheurs de la libération, du Nirvana.
Mais la grande majorité de la race aime bien la vie malgré toutes les difficultés, les blessures et les douleurs. L’homme depuis son apparition sur terre a essayé et essaie toujours de trouver l’harmonie en lui-même et avec la société par des moyens politiques, religieux, éthiques et culturels. Mais les pianos accordés sont aussi rares que des rosiers en Sibérie Depuis des temps très reculés la connaissance du yoga permet à une élite très restreinte d’accorder ses pianos. L’homme est un être composé du mental, du vital, du corps subtil et du corps physique avec au centre un être psychique. Cet être psychique abrite la Divinité suprême. Il est la source de la lumière et de la félicité divine. Chez la plupart il est à peine développé. Chez un petit nombre il est bien cristallisé. Par la pratique du yoga ceux là peuvent soigneusement accorder leur piano au diapason de l’être psychique. C’est le seul moyen de sortir de toute souffrance et de vivre en harmonie avec le monde et avec soi même, uni à la Divinité suprême.

******
Niranjan Guha Roy 2000