Le mystère de la Présence divine

Lettre à un ami

Le mystère de la Présence divine

MystèreSavez vous ce que je fais lorsque je viens de lire quelques spéculations intellectuelles? Je me plonge dans une mer de nectar, je lis quelques pages des livres de la Mère et Sri Aurobindo, et alors j’entre immédiatement en contact intime avec le Seigneur Suprême, le pouvoir créateur le plus haut, notre Douce Mère.Regardez le ciel avec ses reflets changeants, sentez le toucher de l’amour divin dans le vent qui joue dans les bois ou parmi les roseaux du lac. Le mystère de la fantastique Présence divine nous invite sans cesse à pénétrer dans son interminable et fascinant corridor dans le temps et l’espace. Soyez paisible. Arrêtez le tumulte épuisant du mental. Sortez et rencontrez le Divin à chaque coin de rue, dans tous les visages et les formes. Maintenant vous êtes dans le vaste sanctuaire de la Maison du Seigneur. Regardez avec le cœur et les yeux d’un poète, raffermissez votre communion avec la magnificence glorieuse de l’Éternel, notre mère, père, guide et ami. Alors nous sommes en yoga, en union avec la merveilleuse félicité et amour. Laissez votre corps, mental et âme être inondés par cette irrésistible félicité de la Toute Beauté. Que votre mental soit comme les plaines sans bornes ou les déserts ouverts, silencieux mais si éloquents dans leur vaste prière. Découvrez la merveilleuse parade sans fin de la divine Comédie

Nos chutes, nos déviations, nos succès momentanés et nos victoires , nos désastres et cauchemars sont les marches sanctionnées par une sagesse infaillible qui veille sur notre progrès constant dans ce grand voyage vers la Vie Divine. Ce qui a été fait et accompli aurait pu être mieux mais même maintenant le voyage peut devenir une belle aventure si nous pouvons écouter l’oracle profondément dans le centre du cœur, la voix calme et douce de la gracieuse Mère. Quand un désir irrésistible de suivre le Mère quoi qu’il arrive, alors à partir de là nous marcherons en sécurité sur le chemin sur qui nous mène à la Maison de la Félicité.
L’allure de la destinée ne peut être forcée. C’est une question de transaction entre l’âme individuelle et le Divin. A moins que nous soyons conscients et guidés par l’être psychique nous ne comprenons pas grand-chose à la vie spirituelle. L’esprit ne peut pas être saisi par le mental intellectuel mais facilement par un cœur en adoration pour le Bien Aimé.
Souvenons nous toujours que la Mère est suprêmement bienveillante. Son moindre toucher est une bénédiction. Elle est bien au-delà du monde supramental et de tous les mondes.
*****
Niranjan Guha roy
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.