Le Yoga de Sri Aurobindo est une révolution spirituelle

Le Yoga de Sri Aurobindo est une révolution

La synthèse des yogas est une merveilleux compagnon pour la vie toute entière. On y trouve presque tout ce qui est connecté au yoga de la Mère et de Sri Aurobindo. Un jour les générations à venir reconnaitront l’anglais le plus beau et le plus puissant jamais écrit. Savitri est l’histoire épique de l’âme qui aspire pas à pas s’élevant pas à pas vers la divinité. C’est l’histoire du Divin lui même descendu sur la terre en deux corps pour élever la race humaine. D’une manière symbolique l’histoire de Savitri et Satyavan est l’histoire de la naissance de l’Eternel dans le temps en deux pouvoirs ouvrant les cieux fermés à la conscience supramentale pour l’évolution de la terre, accomplissant ainsi la promesse faite il y a des ages d’un royaume divin sur terre. Bien avant que l’être supramental ne se manifeste dans un corps supramental il y aura un grand nombre d’êtres qui apparaitront sur terre avec des mutations spirituelles plus ou moins avancées. En ce moment ce qui est possible est la transformation graduelle du mental en un instrument de lumière et de conscience, ainsi que la transformation de notre être vital en un instrument de la conscience divine et la transformation de l’être physique subtil en un instrument de lumière, la transformation de certain pouvoirs occultes et fonctions de notre corps physique. Mais la pénétration de la force plus haute reçoit une très grande résistance des instruments plus bas.
Au fur et à mesure que cette force descend dans les petites les plus matérielles, notre corps, les difficultés dues aux incapacités inhérentes, l’apathie, la résistance augmentent presque dans une progression géométrique. La descente des forces spirituelles libère tout ce qui est caché sous le mental, vital et le contrôle psychologique, tout ce qui est couvert, subconscient et inconscient. A tout moment le désastre peut arriver si l’âme, l’être psychique, n’est pas entièrement développé et n’est pas devenu le leader du yoga et de notre être, le prêtre du sacrifice. Sous la tension et la pression des forces spirituelles descendantes, même si les pires catastrophes dans le mental et le vital sont évitées, la pression et la douleur dans le corps est parfois presque intolérable. C’est pourquoi la Mère et Sri Aurobindo ont insisté sur la paix dans les cellules même du corps. La paix augmente la réceptivité du corps et de l’être tout entier
Nos Rishis des Vedas connaissait cet aspect du yoga et en leur langage l’exprimèrent ainsi” un vase non cuit ne peut pas contenir le Soma divin et il se casse invariablement”. Ce corps humain est vraiment très faible, fragile, on peut dire que c’est vraiment essayer de mettre le pouvoir d’une locomotive dans un jouet. Notre être et notre corps doivent s’habituer lentement aux assauts, aux tempêtes et aux ouragans de la flamme divine. Nous sommes ainsi constitués que même une touche de paix rend le vital agité. Quand il n’y a plus de pensées dans notre mental, cela nous alarme et si nous sentons pour un moment l’absence de désir, nous attribuons cet état à une anormalité ou maladie. Donc le pouvoir doit travailler lentement sur une longue période afin de nous accoutumer aux états d’une conscience plus hautes. Les centres s’ouvrent un par un jusqu’à ce que tous les centres de la tête au pieds soient ouverts et actifs. Le pouvoir travaille dans un centre ou dans un autre ou dans plusieurs selon les besoins de la transformation. Le pouvoir travaille pour ouvrir la conscience à l’influence divine et en même temps pour augmenter la réceptivité des éléments les plus bas de notre être. C’est un procédé long et difficile.
Ce yoga est une révolution comprimant le travail de siècles et de siècles dans quelques années, dans une vie. Nous allons à une allure vertigineuse, sur la voie royale de la destinée spirituelle. Le manque de vigilance, le refus de collaboration peuvent être la cause d’un désastre à tout moment. C’est pourquoi dans ce yoga nous devons être vraiment sérieux et sincères. La volonté de se soumettre à une guidance plus élevée est le signe qu’on est prêt pour cette difficile aventure spirituelle. Plus nous nous donnons avec sincérité, plus nous recevons de la force divine. Notre sincérité est la meilleure protection qui nous sauvegardera de tout faux pas. Nous rencontrons dans le monde ceux que nous cherchons, nous y voyons ce que nous sommes capables de voir, nous achevons ce que nous voulons vraiment achever. Ainsi si c’est notre aspiration sincère d’être en union avec le Divin, de vivre en Sa présence et d’être ses instruments alors le Divin à chaque pas sera avec nous préparant les circonstances pour la réussite de notre aspiration. Plus notre mental deviendra calme, plus il recevra d’intuitions des régions supérieures de pensées et de lumière. Au début elle nous sembleront étrangères, presque sans de relation avec nos pensées et idées habituelles. Elles apportent avec elles une vibration totalement différente à celle que nous connaissons . Elles ont un sens différent de dimensions . On ne doit être ni effrayé ni perturbé. Comme notre conscience s’approfondira, notre sensation de temps et de dimensions s’élargira à l’infini. Tout a été là tout le temps, ce qui est passé ou futur. Tout est là tout le temps. La manifestation est un dévoilement progressif dans le temps et l’espace matériel.

*****

Niranjan Guha Roy 1977
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.