cathedral

Je suis la Divinité endormie
Qui lentement se réveille de sa transe profonde
M’élevant peu à peu en des pas gigantesques
Vers ma Lumière absolue
Toute la matière est ma propre conscience ;
Du premier iceberg aux Cathédrales flottantes
Sur l’immobilité infinie de conscience
Pouvoir inconcevable, félicité de l’existence

leu de lumièreTout est un jeu de lumière, un phénomène de conscience,
L’âme unique, la félicité inaltérable, la force absolue,
Seulement le Divin,
Le divin aujourd’hui, demain, à jamais.

Le CheminDans tous les êtres, dans toutes les choses
est la route qui mène à la Nouvelle Vie.
Chaque champ, chaque rivière, montagne, désert, maison
Tout, tout devient sacré comme le sol  infini d’un Temple.

Niranjan Guha Roy

Illustrations Christine Alkov