Prières d’Aspiration

Prières d’Aspiration

PrièreQue je devienne désormais un canal pur de Ton Amour Divin doux et tendre
Qui apaise la violence et la haine transforme la souffrance en une bénédiction.
Ton Amour qui transfigure les cœurs blindés d’acier.

Que Ta paix, Ton harmonie et Ta Présence
Remplissent les cœurs  angoissés partout dans le monde.

prayer

Om Douce Mère
Que je Te rencontre, T’adore, T’aime et Te serve dans tous les êtres.
Plus de frontières, de sanglots, de massacres, de gémissements
Ton Amour guérisseur embrasse et bénit le monde en deuil.

Que notre vie soit à chaque instant une offrande, un rite sacré
Une prière en acte à l’Esprit éternel de Beauté
A la Mère Divine, la Grâce merveilleuse, bienveillante.

Paix, paix sur la terre.
Joie et harmonie de la présence divine
Que ton nom soit béni, Mère Divine
Que Ta douceur illumine les cœurs.

Cantique
Une prière ardente s’éveille en moi et monte tous les jours vers Toi:
Unis tous les peuples en guerre, en conflit permanent.
Ma prière est un chœur de milliers de voix
De toutes les races, les tribus, sur tous les continents.
Tous sont mes peuples, mes parents, mes frères et sœurs.
Démolis ces murs de haine, de mépris
Rappelant à tous notre Origine éternelle unique,
Allumant dans chaque âme la flamme de la Présence Divine.
Le jour où on Te connaitra, le monde sera affranchi.
Partout il y aura jubilation devant l’Éternel omniprésent.

Darshan

Manifeste Toi, même dans un seul cœur, un calice pur, dédié à Toi.
Alors cette glace qui refroidit le cœur humain disparaîtrait à jamais
Et la longue triste histoire serait oubliée par Ta Douceur.

Nous T’invoquons, O Mère Divine,
rends nous purs de toute souillure
et manifeste quelques rayons de ton amour divin,
de Ta félicité divine, de Ta beauté captivante
dans notre conscience et notre vie.

O Anandamayi
Que notre seul travail soit de Te manifester sans ternir,
sans déformer Tes flots suprêmement bienveillants
dans notre conscience, dans nos paroles
et dans nos actes à tous moments.

The folded hands

Pranam, pranam, pranam

****

Niranjan Guha Roy