Niranjan Guha Roy -Mai 1976

La Loi intérieure du travail

Pour nous, notre musique et danse ont seulement un propos, un but ultime qui est de rentrer en contact avec le Divin et de l’exprimer dans la joie, l’amour et la gratitude. Et vraiment tout travail devrait avoir le même propos, le même but ultime. Le travail différerait selon la nature de l’être intérieur de chacun mais l’approche de base resterait invariable. Comme notre soumission grandit, et que notre sens de consécration se développe, notre vision s’éclaircit et on est peu à peu mené au travail ou travaux qui sont le plus profondément satisfaisants à notre tempérament et nature intérieure. Cette compréhension de la nature de la loi intérieure de l’être et de ses vrais besoins demande un grand calme et détachement et par dessus tout une impartialité lumineuse. Nous sommes trop souvent partiaux envers nos exigences et faiblesses égoïstes qui déforment et voilent notre vraie nature, notre vraie loi intérieure. Si nous ne sommes pas encore capables de discerner la vraie nature de notre travail et activités comme cela arrive souvent, nous devons remettre au Maître des Travaux , notre vie et travail avec une confiance pleine d’amour dans son pouvoir de discrimination, sachant qu’ Il fera seulement ce qui est le mieux pour nous.
Pourquoi est il si nécessaire de devenir conscients de la loi intérieure de notre être ? C’est pour la simple raison que nous ferons alors un travail qui est très spécial pour nous. Très profondément c’est un aspect spécial du Divin que chacun est appelé graduellement à manifester par ce travail.. Si nous suivons notre vraie loi intérieure, alors le chemin devient relativement court, pratiquement sans hésitation, doutes ou vacillations. Nous ressentons joie et force en faisant ce travail très spécial qui nous est donné. Un esprit de soumission et don de soi au Divin nous mènera graduellement au développement de cette loi intérieure et à sa manifestation.
*********

Joie d’aspiration