cascades de lumière
La fin d’une nuit perpétuelle, le soleil qui ne se couche jamais
La présence dévoilée de la Mère de félicité
Ouvre grand tes portes à cette étrange lumière lointaine
Et nourris en la blanche pureté du feu intérieur
Le bouton merveilleux dans la fange terrestre

******