L’enfant et la vie spirituelle

L’enfant et la vie spirituelle

The divine child

L’être humain est mené par son ego qui est une formation créée par la nature inférieure Apara-Prakiti. Un être spirituel vit sous l’influence et la guidance de l’être psychique profond dans son cœur mystique. Quoique tous portent en eux un être psychique, celui-ci est en général très rudimentaire.

Pour le moment, il est suffisamment développé et actif seulement dans un petit nombre. À moins que l’être psychique ne soit cristallisé et ne domine la conscience, aucune vie spirituelle ou yoga n’est possible. Et même chez ceux dont le psychique est développé, il est trop souvent dissimulé par l’ego mental, vital et physique. Chez les enfants où le mental, le vital et la conscience physique ne sont pas encore entièrement formés, l’être psychique peut agir plus librement si les conditions sont favorables. Lorsque l’enfant grandit, son mental avec la conscience vitale et physique devient dominant et l’être psychique est alors presque totalement dissimulé par les conditions normales de vie. Si on donne une éducation éclairée aux enfants qui ont un être psychique perceptible en eux, ils ne perdront pas le contact psychique ni sa guidance quand ils grandiront. On peut dire que si on donne à un enfant depuis sa naissance jusqu’à son adolescence une éducation psychique spirituelle dispensée par des enseignants eux même éclairés, une nouvelle race d’êtres spirituellement orientés apparaîtra et grandira parmi l’humanité. Naturellement, ils auront un niveau très supérieur de conscience lumineuse. Il est intéressant de noter ici que Vivaldi, le grand musicien italien était responsable d’un orphelinat et qu’il l’a transformé dans un Conservatoire d’excellence. La Mère a pris un intérêt très spécial dans les enfants. Une fois que l’être extérieur de l’homme s’est endurci dans une personnalité distincte, il a une grande difficulté de sortir de cette carapace, même s’il est conscient à l’intérieur de lui. Son être intérieur n’arrive plus à influencer sa vie.
******
Niranjan Guha Roy 2003

This post is also available in: Anglais

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.