Bientôt plus de division ni de séparation entre l’âme et le corps

Il n’y aura plus de division, de séparation entre l’âme intérieure, le conducteur du char et le corps extérieur. L’âme et le corps seront unis, en totale harmonie et, comme des amoureux inséparables voyageront ensemble vers le Divin, vers le soleil doré toujours au loin, toujours inaccessible mais irrésistible, constamment visible.

L’âme éveillée, l’homme divin ne marche plus dans l’obscurité. Il n’y a plus d’ombre, plus de souffrance, il n’y a qu’une lumière pure, une joie immaculée, et la Vie éternelle au-dedans, au dehors, partout. Il n’y a que le Seigneur Suprême avec Sa Présence sublime bienveillante, remplissant notre existence enfin libre,  sans chaînes, sans entraves, sans frontières, sans horizon dans l’Infinité du Seigneur Suprême partout. Dans les êtres, dans chaque visage, chaque vie, chaque fleur, chaque mouvement, on ne rencontre que la Mère Suprême et Son Amour infini, Sa Douceur envoûtante. Il n’y a plus de barrière entre la terre et le ciel, le jour et la nuit, le mal et le bien, la vie et la mort, la souffrance et la joie immortelle. Tout est formidablement le Divin inexprimable, insoutenable extase trop grande, trop forte pour notre petitesse, notre conscience minuscule, trop puissante pour notre système faible et fragile.

Pour l’humanité, une nouvelle ascension évolutive commence vers le nouveau Continent.

Niranjan Guha Roy


Le destin de l’âme

Chaque être vivant, chaque âme en existence, chaque être humain porte en soi-même son destin, la carte de son grand voyage à travers le temps infini. Chaque âme progresse de vie en vie dans la conscience par toutes les expériences de la vie. L’âme est téméraire, sans la moindre peur, le moindre recul devant les expériences les plus dangereuses, fantastiques ou extravagantes. En réalité tout ce que nous rencontrons dans la vie est conçu, engendré, initié par l’âme intérieure, immortelle pour son propre développement. L’homme, l’être physique n’est pas le dirigeant, le meneur, le fabricant, le conducteur de la vie et de toutes les péripéties. C’est l’âme intérieure qui force l’être extérieur à marcher, à courir, à ramper à travers la vie, qui l’oblige à traverser les montagnes, les déserts et les océans, parce que l’âme intérieure est un explorateur, un découvreur avide de nouvelles expériences aussi folles, aussi hardies, aussi enivrantes qu’elles soient. L’âme fonce en avant à travers les vies innombrables vers son but ultime : le Divin, exprimer, trouver le Divin dans un corps terrestre et manifester le Divin dans un corps devenu conscient, devenu un instrument de l’âme intérieure.

Niranjan Guha roy

 

 


Citations

L'Homme spirituel nage au delà des paradis conçus par l'homme
.Il plane au dessus de toute obscurité et de toute souffrance.
Pour lui cette terre douloureuse n'existe pas.
Toute la manifestation est devenue la scène de la Comédie Divine.

******

 

 

Tout est là de toute éternité dans sa splendeur inaltérable.
Rien n'est perdu, personne n'a disparu,
Tout est proche, souriant, intime
Un ravissement...

*****

Si nous aspirons à appartenir à ce nouveau monde,
Cela veut dire que nous y appartenons déjà,
Et la grâce nous conduira au jardin
Où nous pourrons nous épanouir.

*****

 

Au fur et à mesure que la paix du Divin éternel s'installe dans l’être,
Les besoins matériels sont réduit au minimum
Car on commence à découvrir les trésors inépuisables de l'Esprit

******

Si on est prêt à tout jeter par dessus bord,
Alors le voyage le plus périlleux  devient une grande expédition,
Une aventure extraordinaire, ravissante.

Peintures et texte N.Guha Roy


C'est un destin magnifique qui nous attend

Nous sommes les enfants d'une évolution dans l'ignorance et les cellules mêmes de notre corps contiennent des éléments qui s’insurgent violemment contre tout changement ou transformation que notre âme peut exiger d'elles. La vérité est un intrus, un invité inopportun, un étranger dangereux dans un pays entièrement dominé par le mensonge. Notre conscience est le champ d'une bataille. Personne n'est épargné. Chacun d'entre nous doit faire face à l'attaque maximale que nous sommes capables de supporter. Mais il ne faut pas avoir peur des difficultés mais les accueillir parce qu'elles donnent de la force à notre âme et nous apportent constamment la joie de la victoire.

La Mère et Sri Aurobindo ont ouverts devant nous la vision d'une nouvelle création, la certitude d'une vie divine sur terre pour laquelle aucun prix n’est trop grand à payer. La bataille est engagée et sera gagnée une fois pour toutes par la grâce divine.

Il y a un Amour qui nous soutient dans notre effort, déverse dans nos cœurs la chaleur tendre de la Mère quand nous nous tournons vers lui et qui transforme magiquement notre morne existence en un chant de félicité.

Pour faire le travail divin, il faut aussi devenir cet amour, cette grâce. Le cœur doit être le guide, devenir le prêtre du sacrifice, le conseiller dans chaque action. Le cœur doit devenir une immense Cathédrale avec sa porte toujours grande ouverte

Nous devons devenir purs, purs, toujours plus purs jusqu'à ce qu’il ne reste plus rien d’autre dans notre conscience que le Divin, la Mère, Son Amour et Grâce.

Quand nous ne verrons, ne percevrons rien d’autre que la constante Présence de cette réalité divine inexprimable et mystérieuse alors seulement notre vie sera vraiment accomplie, alors seulement nous deviendrons vraiment aptes pour le travail Divin.

Comme l'eau cristalline surgit d'une fontaine profonde, une nouvelle création sortira joyeusement de notre âme.

La Mère est avec nous à l'intérieur, à l'extérieur, partout avec Son Amour.

Om Anandamayi, Chaitanyamayi, Satyamayi parame.

Niranjan Guha Roy


Douce Mère Texte et Peintures

Seule Anandamayi,
Mère d’Amour, de Beauté, de Béatitude, d’Harmonie
Peut transformer ce monde obscur de souffrance
Par Sa lumineuse douceur.

Tu es la Créatrice Suprême,
La Puissance absolue l’Amour parfait.
Toute résistance s’envole
Devant Ta Douceur.
Le monde s’avance à pas de géant vers la Lumière.

Douce Mère, Sagesse Suprême

Tu es la Puissance absolue qui se réalise spontanément.

Notre âme est muette devant ce spectacle prodigieux interminable.
Tout passe, rien ne reste, tout renaît et rien ne disparaît.
Mère merveilleuse, Tu es si proche, pourtant inaccessible à jamais.

Que Ta Paix, Ton Harmonie, Ta douceur et Ta Présence
Remplissent les cœurs agités, angoissés, brisés partout dans le monde.

Douce Mère, notre Capitaine

Je me prosterne devant Toi, Puissance de l’Éternel.
Tu es la Volonté unique de Vérité suprême, constante, stable.
Tu es la Force consciente ascendante de l’évolution terrestre,
La rivière divine qui entraîne le monde vers son destin céleste.

l'âme pure entièrement soumise à la Mère Divine

Texte et peintures Niranjan Guha R oy

 

 


Ma maison est petite mais mon cœur est grand comme l'univers

Chaque être dans la manifestation est le Seigneur Lui-même
Qui a pris telle allure, tel rôle
Pour goûter la félicité de l’Existence.

Ma maison est petite
Mais mon cœur est grand comme l’univers, même plus.
Je reçois tous les êtres qui passent sur la scène,
Jouent un rôle et disparaissent dans le fond du temps.

Ma maison est petite
Mais mon cœur est plus grand que l’univers
Qui reçoit tous les êtres quels qu’ils soient,
Car chacun est mon Seigneur
Qui déguisé ou portant des robes flamboyantes
Mais au-dedans c’est toujours mon Seigneur,
Félicité incarnée, toujours le même quel que soit
Son rôle, sa robe, son action, son visage et son corps.

Sois le bienvenu
Dans mon cœur sans murs ni frontières,
Sois le bienvenu.

Ma maison est petite,
Comme je voudrais tout le monde chez moi !
Mais ce n’est pas possible,
Comment loger ces acteurs incalculables
Et différents les uns des autres,
Chacun jouant le rôle de son choix.

Mais mon Seigneur bienvenu,
Tu transperces tous les déguisements
Pour lancer un sourire bienveillant à mon âme enchantée.

Ma maison est petite
Mais mon cœur est plus grand que l’univers.

Je ne peux pas loger tout le monde,
Les acteurs incalculables, Tes formes énigmatiques,
Toujours plus différentes, plus fascinantes

Ma maison est petite
Mais mon cœur est grand, plus grand que l’univers.

Je ne peux pas les loger tous chez moi,
Alors j’ai pris une toile, des brosses et des couleurs,
J’ai dessiné Ton visage souriant qui me plait
Et j’ai installé la toile sur l’autel dans ma petite maison,
Ainsi Tu es présent toujours chez moi.
Toutes les formes incalculables,
Tous les drames sont comprimés
Dans un sourire ravissant, et des yeux profonds
Par où on peut plonger dans l’éternité sans forme
Et presque toucher le corps merveilleux de Ton Mystère.

Pourtant, Tu es là, sur mon autel dans un tableau
Avec un sourire qui me ravit à chaque instant.
Chaque fois que je vois Ton visage mobile,
Aux mille et mille nuances,
Chacune me rappelle Ta douceur, Ta gentillesse,
Ta noblesse, Ton amour sans borne,
Les épopées interminables séduisantes.

Mon cœur ne se fatigue jamais.
Tu l’as rempli de Ta douceur souriante,
Apaisante de l’Eternité.

***********

Niranjan Guha Roy 2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Motherland

Fev 05

 

 

 

39


Douce Mère-Sri Aurobindo 2

Douce Mère, je T’aime au balcon.
Tu n’es pas dans les nues invisibles
Mais demeures au niveau accessible,
Debout au-dessus de nous, sur le pont
Où se fondent Tes limites humaines.

Pour découvrir une force sereine,
Tour à tour, Ton regard fait des plongeons
Dans nos yeux, ces lagunes transparentes
Qui luisent sous le choc de la descente.
Au milieu d’un recueillement profond
Quand l’être s’ouvre sur un autre monde
Où les étoiles dansent à la ronde
Douceur paradisiaque, O vision,
Météore, Tu sillonnes notre âme
Y creusant des entailles d’or et de flammes.

**********

La souveraine de mes rêves, le soleil toujours présent dans mon ciel
Cette figure majestueuse, cette forme qui abrite le Pouvoir tout puissant
Ce rire argenté, ce sourire qui vous pénètre l’âme, ces mains caressantes,
Ces mots qui vous consolent, ce regard d’amour dans une heure mystique
Ces merveilleux trésors d’échanges rapides de secrets profonds,
Tous les bijoux et les fleurs, milles souvenirs magiques
Sont enfermés à tout jamais au cœur du temps, le Guérisseur

Comment puis je décrire en mots, la merveilleuse histoire incroyable,
Le passage brillant de Quelqu’un qui incarna les plus hauts cieux ?
Le soleil invisible sortit des profondeurs cachées de la Splendeur
Traversa la vie de la terre pour un bref moment merveilleux
Et laissa sa radiance dans le cœur de chaque bouton, chaque fleur.
Rien ne sera plus jamais le même! Chaque petite étincelle de feu
Enfouie dans l’argile de la terre deviendra une étoile.

 

Message personnel

l

Peace, Peace, harmony,
The supramental needs for its work a peaceful and silent mind.
La conscience supramentale est consciente du tout à la fois et au dessus des contradictions.
C’est dans le conscience supramentale que chaque chose peut prendre sa vraie place.
Paix, paix, paix
Suprême harmonie
Love, Blessings
supramental peace

The Mother

 

 


Douce Mère - Sri Aurobindo

https://i1.wp.com/www.motherland-guharoy.net/wp-content/uploads/2010/08/hppg001.jpg

Douce Mère- Sri Aurobindo

La Mère et Sri Aurobindo ont placé
L’Idéal le plus haut et le plus noble devant l’humanité.
Ils ont découvert le Soleil de la conscience supramentale
Dans le ciel intérieur spirituel et l’âme est maintenant inondée
Avec la nouvelle Lumière de la Conscience divine.

Chaque fois que nous pensons à la Mère et à Sri Aurobindo
nous sommes en contact avec la Source,
avec le plus haut état de conscience.
Cet état est bien au-delà de notre plus sublime idéal éthique et moral.

****

<

Pour moi, le Divin était vraiment quelque chose de nébuleux,
une Personne qui restait toujours distante et intimidante
jusqu’à ce que j’ai vu la Mère.
En Elle et par Elle, j’ai vu le visage de l’Éternel
qui est la toute- vérité, la toute-bonté, la toute-beauté et félicité.
J’ai vu la noblesse majestueuse du Divin.
J’ai compris pourquoi le Divin est appelé le Guérisseur
en observant et en l’ expérimentant chez la Mère.
Comment Elle a guéri en un instant,par un simple regard
de cette félicité captivante,les blessures, les tourments
et la souffrance accumulés pendant des âges
dans une âme qui recherchait Son toucher de guérison.
Je sais maintenant pourquoi le Divin est appelé la lumière suprême,
la compréhension suprême et la sagesse suprême.
Jamais un mot de reproche, pas même  le plus léger signe
de méfiance ou d’étonnement sur son visage.
Un soleil radieux, souriant, compatissant
nous prend dans ses bras et tout devient alors pur, tranquille .
Une compréhension totale, un pardon total, une magnanimité inimaginable
m’ont fait goûter à la félicité et paix pour lesquelles les âmes aspirent.
J’ai compris maintenant pourquoi le Divin est appelé la toute Bonté.
La Mère verse son nectar dans les cœurs,
transforme le poison au dedans pour en faire une fontaine vivante.

Elle est l’Éternel, le seul et unique pouvoir originel, Adya-Shakti.
Elle est la forme la plus sublime du Créateur,
cette Lumière suprême qui est à jamais.
L’ayant vue, nous avons vu et surtout senti l’ Éternel,
l’Ami, le Guide, la Mère .
Son nom est vraiment écrit lumineusement sur chaque pétale de rose.
O Mère Divine Votre amour et bénédiction
pour tous sans exception pour toujours et jamais .

The Mother Divine is the great Healer

The Noble Lady et l'Ideal

Deux étoiles géantes ont frôlé la terre
Pendant un siècle, irradié tout ce qui existe,
Soulevé des ouragans, des vagues hautes comme la montagne,
Balayé les continents, apaisé la folie des hommes,
Élargi l’esprit étroit, affranchi l’âme de la terre,
Semé les grains d’or dans les cœurs qui aspirent.

La nuit douloureuse interminable de mensonge s’achève.
Un soleil nouveau apparaît au ciel de l’âme
Qui brille toujours, qui ne se couche jamais.
Ces étoiles se sont éloignées loin, très loin.
La terre est recouverte de leur poussière dorée, radieuse.
Mais la gloire n’est plus là, la splendeur n’est qu’un souvenir.
Par la fenêtre du rêve, l’on peut encore attraper
Quelques rayons de la lumière disparue, quelques aperçus
De cette épiphanie, de ce drame sublime qui se déroule
Inaperçu, dans des domaines occultes, inaccessibles aux mortels.

La Mère est toujours présente, souriante devant l’âme éveillée

******

Texte et peintures N.Guha Roy

 


Une nouvelle aventure

Comment ce monde de violence, avidité, passion, maladie et mort pourra t’ il être transformé dans un monde de beauté, harmonie, amour et paix?Lire la suite


Peintures et textes sur le Chemin

Le Sacrifice sans idée de récompense
Se sacrifier sans rien vouloir en échange
Le choix du sacrifice de soi
L'immense solitude du moment.
La grande noblesse de l'instant

 

La Rédemption

L'immaculée Conception donnée par la Grace Divine.
Elle seule a le pouvoir de laver notre passé
Et de nous donner une nouvelle naissance
De nous rendre miraculeusement immaculés

Toujours , toujours il avance le Pèlerin
Toujours, toujours il  marche sur le Chemin
Même éreinté, même parfois découragé,
Toujours, toujours il avance le Pèlerin....

 


Laisser pour un moment
Les gens, le bruit, l'agitation, l'action

Même ses plus hautes aspirations
Se rendre au Rendez vous
Ce tête à tête béni

Cette intimité sacrée
Avec la Divinité

Où  plus rien d'autre n'existe.
Là est la force de continuer

Soyons guidé seulement par la lumière intérieure - Let us be guided only by the inward light

Que nous soyons éclairés uniquement par la lumière intérieure

***

Peintures et texte  Amita Guha Roy