Le Galion du Roi

Le Galion du Roi

Voyageurs bénis sur le galion du Roi,
Réjouissez vous, O heureux pèlerins,
Longtemps harcelés par les tempêtes, la faim,
Les privations et les vagues de passion,
Pourchassés à travers les ages par les pirates,
Retardés par de longs marasmes de désespoir et des voiles trop lâches,
Pris au piège dans les baies cristallines par les récifs de corail
Qui déchirent les quilles comme une lame de rasoir.

Oubliez, O soldats, maintenant que la terre est en vue
Les tourbillons géants, les irrésistibles trombes d’eau noyant toute aspiration,
Oubliez le brouillard, la pluie, la neige fondue, les icebergs et les vents acérés,
Les terribles veilles sans sommeil en face de la famine et d’une mort certaine,
Effacez le souvenir des sacrifices sanglants faits pour apaiser un destin implacable,
Oubliez les mots durs, les complots secrets de rébellion contre votre pilote, la Reine.

Célébrez, O délégués choisis, vos longues épreuves sont finies.
Les oiseaux chantent un hymne de bienvenue dans notre nouvelle maison.
Les brins d’herbe dansent, l’eau est douce pour les plantes.
Saluez avec gratitude la proue de notre galion.
Les vents apportent en riant une offrande embaumée des champs en émoi.
L’aube écrit son message de bienvenue avec le contour des collines orientales.

Souvenez-vous des étoiles amies sur la route et du vent de la grâce,
Du sourire du soleil et de la lune vous faisant signe par les crevasses du ciel,
Des dauphins et des mouettes le jour et du cri des oies la nuit
Et de vos frères et sœurs qui attendent anxieusement confiants en votre mission,
Rappelez-vous l’océan puissant qui vous a portés si longtemps sur sa poitrine
Et par dessus tout de la vision souveraine et de la détermination de votre Capitaine.

O pèlerins heureux freinez votre impatience, restez quelque temps en silence.
Puis, baissez alors la planche, et écartez vous pour laisser passer la Reine
Qui a conduit le galion du Roi en sécurité jusqu’à l’autre hémisphère.
Observez La planter sur le sol vierge
La bannière bleue et d’or de la Nouvelle Création.
Priez avec Elle en cette heure mystique d’espoir et de triomphe.
Au-delà du sable se trouve la terre immaculée de l’aventure d’Amour.

*****************
Niranjan Guha Roy -1950

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.