Qu’est ce que la Vie Spirituelle.

Qu’est ce que la Vie Spirituelle.

Dans la vie ordinaire finalement nous ne savons pas comment nous sommes nés, nous ne savons non plus qui nous sommes, ni ce que nous devons faire dans la vie. Nous venons de quelque part ou simplement nous naissons dans une famille, dans un pays, dans une religion ou dans un système, nous grandissons et suivons plus ou moins un modèle de vie semblable à celui des autres, nous espérons, luttons, échouons, réussissons et aimons, avons des amis, des familles ou des aventures, courons des dangers et un jour nous mourons, sommes tués ou simplement sommes effacés de cette existence terrestre. Nos yeux sont fixés sur ce monde matériel, ses événements, circonstances, mouvements, progrès, changement et révolution. Au mieux notre préoccupation est au sujet du bien être matériel et si nous regardons un peu l’avenir nous imaginons un monde de confort extrême où tout est disponible à volonté. Mais nous ne voyons pas que ceux qui ont tout sur le plan matériel ne sont pas nécessairement les plus heureux, et que ceux qui n’ont rien ne sont pas toujours les plus malheureux. Nous n’apprenons pas grand chose de nos millions d’expériences constamment répétées. L’homme mental rêve tout le temps d’une société d’abondance. Tant que l’âme est peu développée, ou non suffisamment développée, ce sera son lot – une existence matérielle enchaînée à la terre, pleine d’incidents, d’accidents sur lesquels il n’a aucun contrôle, de travail, de souffrance et de temps en temps du plaisir d’une vie matérielle limitée, un jeu aveugle et sans signification de hasard fortuit et de chance. Même sa religion, son idée de Dieu ne lui apporte pas la vraie libération de la paix constante ni la délivrance de l’obscurité, la violence et la souffrance.
La vie spirituelle commence par l’expérience absolue, indéniable concrète et la perception de l’Etre Suprême, la Réalité spirituelle, de Celui, qui est tout et au-delà de tout, avec la perception que cette création et les mondes connus et inconnus infinis sont des manifestations dans les dimensions diverses de temps et l’espace du même Esprit, avec la perception qu’il y a un seul plan de mouvement et manifestation, une seule volonté et félicité d’existence. Cette expérience peut se manifester comme des aperçus voilés au commencement, faibles en intensité, mais toujours avec l’accent authentique et indéniable de la Réalité. Graduellement, avec la répétition de l’expérience, une transformation progressive de la conscience s’opère. Notre entière vision des choses subit un changement incroyable et radical. Cet état de conscience ne peut pas être imaginé par un effort du mental et même si nous en érigeons une certaine image dans notre mental, elle n’aura aucune validité ni d’effet transformateur sur notre vie. Cette expérience, même si on ne l’a sentie qu’une fois dans sa vraie lumière, aura un effet foudroyant sur la conscience et notre vie entière changerait. Dans le cas de ceux qui ont une faiblesse de caractère, de volonté ou du physique ou avec un cerveau peu développé, cette expérience pourrait avoir des résultats périlleux, comme une perte d’équilibre dans une ou toutes les parties de l’être. C’est pourquoi on dit souvent que le yoga est dangereux. Mais si on est sincère alors rien de mal ne peut jamais arriver. L’expérience se répétera devenant de plus en plus intense, plus vaste, profonde et de plus en plus durable. Et il y a un signe infaillible pour savoir si cette expérience est vraie, on se rend compte de plus en plus d’un coté que chaque choses et êtres, des manifestations les plus petites aux incarnations les plus hautes sont tous également, dans le sens absolu du mot, la même Réalité invariable. De l’autre côté on se rend compte de plus en plus qu’on est zéro, que sa capacité est zéro, sa connaissance zéro, qu’on est inexistant, et que seul l’Éternel infini est vrai et qu’il n’ y a rien ou personne d’autre. Le résultat psychologique est une soumission progressive à l’Etre suprême et à sa volonté jusque on vive en Lui, par Lui, pour Lui, entièrement conscient que – Tout cela et au-delà est en vérité Lui ou Cela seul. Il y a d’autres résultats extrêmement importants de ce changement révolutionnaire de la conscience. Il n’y a plus de conflits, confusions, divisions, batailles et guerres dans ou avec le monde. Dans le centre de notre conscience il y a l’harmonie totale, la paix et l’accord. Il y a la vision du Suprême qui est la manifestation, Lui-même dans des corps innombrables et des formes pour la félicité de son existence. Rien ou personne ne meure jamais. Les vagues changent leurs formes, montent et se jettent sur la surface de l’océan, mais l’Eternel reste inchangé, insondable, mystérieux inépuisable. Le jeu mystérieux n’a aucun commencement et aucune fin. Quand nous vivrons dans cette conscience, nous sortirons de cette vie de lutte, d’obscurité, haine, désespoir et bataille. Cette vie qui est un cauchemar perpétuel et qui semble être une malédiction éternelle sur nos âmes, sera transformée avec la baguette magique de Dieu dans une vie immortelle, infinie, une mélodie éternelle symphonique et une danse de manifestation divine infinie.
Ce changement fondamental de notre conscience peut seulement survenir avec l’ouverture du centre du cœur ou du centre entre les sourcils et plus radicalement par l’ouverture du centre à la couronne de la tête. La conscience entière monte ou plonge ou s’élargit dans l’infini de Dieu et en conséquence la super conscience commence à descendre dans l’être physique comme de la foudre ou des flots de lumière, force et félicité ou comme des courants puissants de paix et de conscience inondant tout l’être, chaque cellule du corps. Ces descentes deviennent de plus en plus fréquentes et plus tard ce processus devient continu variant d’intensité. La Mère Divine se déverse de plus en plus dans l’instrument et entreprend la transformation de l’être pour en faire un instrument parfait pour sa manifestation et travail dans le monde. Tout que nous faisons avant de parvenir à cette étape est un appel et une préparation pour son action directe. Le yoga de Sri Aurobindo commence quand la Shakti Divine coule ouvertement d’en haut du Mystère du super conscient dans l’instrument consacré, pur, préparer pendant longtemps par sa pression secrète. L’aspiration pour le Divin est le signe véridique de la présence active de la Mère Divine.

****

Niranjan Guha Roy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.