Un Aperçu de l’être à venir

Un Aperçu
Sri Aurobindo et la Mère sont venus sur terre pour créer une race divine dotée de la conscience supramentale et non pour perfectionner l’humanité, la vie de l’homme. Cette nouvelle race d’êtres divins a une autre conscience non seulement infiniment supérieure à la conscience mentale la plus éclairée mais bien différente d’elle.
Lorsqu’il y a longtemps la conscience mentale est descendue dans le corps déjà préparé du singe ce n’était pas pour perfectionner le singe mais pour créer peu à peu l’homme mental. De même il y a parmi les hommes des êtres qui par leur évolution antérieure ont en eux un être psychique bien cristallisé, une personnalité spirituelle bien formée et qui sont arrivés au sommet du développement humain. Ils ne peuvent pas se contenter de la vie humaine et ils ont le sentiment naturel qu’ils n’appartiennent pas à l’humanité. Rien dans la vie humaine – pouvoir, plaisir,  richesse,  renommée ne les intéressent. Ils n’appartiennent à aucune famille, aucun pays, aucune civilisation, aucune religion, aucune nation. Parmi les hommes ils ne se sentent pas tout à fait étrangers mais différents. Ils cherchent spontanément le Divin, l’Origine, la Source, la Réalité spirituelle, la Vérité éternelle, la Volonté qui dirige la création dans leur âme cachée, dans les profondeurs de leur être, dans le lotus mystique du cœur ou dans les régions supra conscientes au dessus de la tête. Ils n’ont pas de sens de supériorité parce qu’ils voient le Divin, l’Éternel dans les choses et les êtres. Ils sont conscients de leur âme immortelle, de la Mère Divine unique et multiple, unis à elle dans leur conscience, entièrement soumis à Elle et mus exclusivement par Sa volonté infaillible bienveillante auto réalisatrice. Ils incarnent la conscience divine de paix, d’harmonie de beauté, de bienveillance, de félicité et d’unité avec toute existence et aspirent à créer la vie divine sur terre, le vrai paradis, Vrindavan. Ils trouvent leur pleine satisfaction dans l’idéal de la vie divine de Sri Aurobindo. Toute leur vie est une adoration de la Mère Divine infinie éternelle en toutes choses et en tous les êtres et au-delà. Ils explorent les trésors de l’infini sans jamais se lasser. Ils ne connaissent pas la souffrance, tout est une félicité, un émerveillement continuel. Leur conscience n’est plus prisonnière du corps et des circonstances. La mort n’est qu’un petit changement de la scène et du décor.

Leur présence dans ce monde violent et douloureux et tourmenté aurait un effet bénéfique d’apaisement tranquillisant et purificateur. Sous leur influence les hommes deviendront moins égoïste moins violents moins souffrants plus tolérants plus unis plus heureux. Un homme n’est pas jaloux d’une vache qui broute dans une prairie verdoyante. L’homme divin ne cherche pas non plus la richesse humaine même la plus fabuleuse. Il n’est attaché à rien dans ce monde. Il vit libre dans le Divin éternel en devenant de plus en plus divin pour le bien du monde.

********

Healing compassion

Leur présence dans ce monde violent et douloureux   et tourmenté aurait un effet bénéfique d’apaisement tranquillisant et purificateur.

Niranjan Guha Roy