L’évolution et l’être psychique

Notre corps est formé par l’évolution. Notre corps est formé par la nature inférieure à partir d’un corps animal. Au cours de notre évolution, la nature inférieure a formé un être psychique dans l’humanité. Mais cet être psychique est encore très peu développé sauf dans une minorité insignifiante. Cet être psychique est le représentant directe de la Mère Divine suprême créatrice. A présent, même l’homme spirituellement développé est mû par la nature inférieure sauf chez les êtres qui ont un psychique très développé.
C’est l’émergence progressive, totale de la Mère Divine suprême qui habite l’être psychique qui est la condition de la transformation de la nature inférieure en une nature divine. C’est pour cela qu’un don de soi total, intégral constant, plein d’amour et de foi à la Mère Divine est la base de la nouvelle vie. C’est Elle qui par Son pouvoir, Sa lumière, Son amour, Son Ananda transformera l’être mental, vital, animal que nous sommes et le divinisera progressivement. Mais toute la nature inférieure en nous n’accepte pas facilement le gouvernement de la Mère Divine suprême. C’est pour cela que le voyage est long et difficile et qu’il y a beaucoup de cassures. Généralement l’être mental est le premier à accepter la direction de la Mère Divine. Le plus grand obstacle vient de l’être vital qui ne veut rien écouter et s’accroche à sa manière obscure, égocentrique à sa nature inférieure. Le corps qui est par sa nature même un esclave du mental et du vital égocentrique trouve extrêmement difficile d’accepter la souveraineté de la Mère Divine et Sa direction. Généralement il n’y a pas de révolte active en lui mais il est incapable de suivre la direction lumineuse de la Mère. Il s’enfonce dans la dépression, perd ses capacités naturelles, ne fonctionne plus normalement, devient malade et disparaît. Dans le passé, les yogis ont rejeté le corps pour son incapacité de se transformer mais à ce moment là, la Mère Divine Suprême Supramentale n’était pas rentrée dans l’arène de l’évolution terrestre. Maintenant, Sri Aurobindo et la Mère ont établi la conscience supramentale comme la Force souveraine dans l’évolution terrestre. Alors, le corps, lui aussi éveillé, pourra suivre la Mère Divine lentement, sans grand danger sur le chemin de la transformation.

En conclusion – l’être humain mental, vital, physique produit de la nature inférieure, doit manifester la Mère Divine supramentale dans le monde matériel. Seul un don de soi total lumineux, plein d’amour et de foi à la Mère Divine à chaque instant permettrait à la Mère de se servir de nous comme des instruments de Sa manifestation.

*****
Niranjan Guha Roy 2005

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.